10es JEUX AFRICAINS (3e ET 4e PLACES) Les Verts en bronze

Publié le par mekki

Le rideau est tombé, hier, à la salle Pavilhao da Academica de l’Université Edouardo Mondlane de Maputo au Mozambique, sur le tournoi de handball avec le déroulement des matches de classement pour les 3e et 4e places qui concernaient nos deux équipes algériennes, dames et messieurs, ainsi que les finales. 
Les messieurs se sont imposés devant les Sénégalais, occupant ainsi la troisième place et remportant la médaille de bronze, contrairement aux dames qui se sont effondrées face aux Camerounaises sur le score de 26 à 20, terminant à la quatrième place. La formation algérienne, sous la férule de Aït Ouarab Mourad, n’a rien pu faire face à celle du Cameroun qui a confirmé sa victoire du premier tour sur notre ensemble national. Après un bon début de match où les Algériennes ont souvent mené grâce à Dob, Chikr, Tizi et Ziadi, bien rassurées par leur keeper Chilla Roza (7-3 :10e min), puis (12-8 : 21e min), mais elles n’ont pu résister au retour des Camerounaises qui réduisent leur retard à la pause citron à un but (11-12). En 2e mi-temps, les débats deviennent plus équilibrés de part et d’autre avec plusieurs égalités (12-12 : 33e min), (14- 14 : 40e min). Menées au score par deux buts d’écart (14-16 : 42e min) et (15-17 : 44e min), les Algériennes réussiront tout de même à rétablir l’équilibre (17-17 : 47e min) puis (20-20 :51e min). Cependant, la fin de partie sourira aux Camerounaises qui arrivent à creuser l’écart et finir en beauté (26-21). Juste après, les messieurs algériens et sénégalais y ont animé le match de classement. Là, les Verts s’y étaient préparés à connaître une forte opposition de leurs adversaires du jour qu’ils ont battus au tour préliminaire (31- 24). Effectivement, les Sénégalais se sont donnés pour ne pas être laminés une autre fois et aussi pour tenter l’exploit. Il faut avouer que les Sénégalais ont perdu dans les dernières secondes après avoir mené par (24-22) à moins de 3 minutes de la fin. Les Verts, privés de leur coach Bouchekriou expulsé et suivant la partie des tribunes, ont puisé au fond de leurs ressources physiques et morales pour l’emporter par la plus petite marge. En première mi-temps, les Algériens n’ont pas été réguliers dans leur rendement d’où les nombreux renversements de situation, ce qui a permis aux Sénégalais de prendre l’avantage (5-4 : 15e min) après avoir été menés au score (1-4). Le coup de gueule du coach national Salah Bouchekriou a galvanisé les camarades de Messaoud Berkous qui reprendront l’initiative et terminer avec un but d’avance à la pause-citron (11- 10). Les consignes données par le staff technique durant la mi-temps, ne seront pas suivies d’effets, puisque les Verts multiplient les erreurs, notamment en défense, hors du coup, ce samedi. Ce qui a fait le bonheur des hommes du coach français Yves Franc Billeux, qui vont exploiter les larges brèches de la défense des Verts. C’est ainsi que le Sénégal réussira à prendre une avance de deux buts (20- 18 : 20e min), puis (24-22 : 26e min), mais qu’il ne parviendra pas à conserver après le réveil des camarades de Messaoud Berkous qui s’imposeront d’un petit but (25-24). A quatre mois du championnat d’Afrique au Maroc, nos deux équipes nationales ont déjà une idée sur la valeur de chacune des formations africaines devant y participer. Aussi, il ne reste à Aït Ouarab et Bouchekriou qu’à s’investir davantage pour peaufiner la préparation et revoir la composante de leurs effectifs avec l’intégration d’éléments performants à même d’apporter ce plus tant attendu. Le temps restant est suffisant mais il faudra multiplier les rencontres amicales de haut niveau. Il faudra s’attendre à ce que le niveau de la compétition continentale soit un peu plus élevé car toutes les équipes devant y prendre part se renforceront sûrement sans oublier le retour des Tunisiens à la compétition africaine après avoir fait l’impasse sur le tournoi de Maputo.

le soir d'Algérie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article